Taux, rachat de crédit : déjà la hausse ?

Taux, rachat de crédit : déjà la hausse ?

Certaines banquent ont commencé à remonter leur taux en vue d’un changement de situation économique, les taux de la France ont remonté, ce qui va s’étendre au marché du crédit.

Taux des rachats de crédits : à quoi s’attendre ?

C’est désormais inéluctable, les taux de crédit et de regroupement de crédits vont repartir à la hausse d’ici la fin de l’année 2015. Personne n’est en mesure d’affirmer de façon précise le montant de cette hausse mais les professionnels estiment qu’il s’agira de quelques dixièmes de points.

Autrement dit, des taux actuellement à 2% ne passeront pas à 3% d’ici la fin de l’année. Ils oscilleront peut-être autour de 2,5%. Cette légère hausse est cependant suffisante pour remettre en cause la faisabilité d’un rachat de prêts.

Regroupement de crédits : se lancer maintenant ?

Clairement, faut-il se lancer maintenant dans un rachat de ses emprunts ? Oui, si vous souhaitez bénéficier des niveaux encore bas des taux. Le marché du regroupement de prêts, avec notamment les établissements de crédits spécialisés, n’est pas aussi réactif que le marché du crédit immobilier.

De ce fait, les taux sont encore attractifs et de nombreux emprunteurs peuvent encore bénéficier d’offres intéressantes pour réduire leurs mensualités. Simplement, il faudra faire face à la lenteur de traitement des dossiers constatée depuis plusieurs semaines, la faute aux nombreuses demandes reçues depuis le mois de mai 2015.

Hausse des taux : la course aux taux

Les emprunteurs sont de plus en plus nombreux à demander les taux les plus bas, un phénomène logique avec la présence sur le marché d’offres très intéressantes et le niveau de concurrence incroyable entre les organismes financiers.

Simplement, il est important de préciser qu’avec la remontée des taux, un projet faisable aujourd’hui ne le sera peut-être pas demain. Négocier un taux est jouable en rachat de crédit mais il ne faut pas tarder dans les négociations entre plusieurs entités car une offre émise aujourd’hui ne sera peut-être plus aussi attractive lorsqu’elle sera émise dans 2 à 3 semaines.

Pensez à la simulation gratuite et sans engagement pour pré-visualiser le montant de votre future mensualité réduite.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut-être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Lorsqu’une opération de crédit entraîne la diminution du montant des mensualités, celle-ci peut entraîner un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total.