Rachat de crédit, des taux toujours bas

Rachat de crédit, des taux toujours bas

Si la baisse des taux s’est belle et bien terminée, il n’en reste pas moins que le rachat de crédit ou la renégociation présentent des intérêts réels, pour des ménages avec un taux élevés ou plusieurs emprunts à faire racheter.

Taux : ça continue et c’est tant mieux

Les taux bas jouent en la faveur des emprunteurs en ce mois de mai 2017 et l’observatoire du Crédit Logement ne s’y trompe pas, on peut obtenir en moyenne un taux de 1,46% pour un crédit immobilier, que ce soit dans le cadre d’une acquisition de bien ancien ou pour de la construction. Cette tendance est donc loin d’être celle annoncée par les économistes ou les professionnels du crédit, d’autant que le rachat de crédit immobilier préserver ses intérêts et donc, suscite toujours l’intérêt des emprunteurs.

Pour renégocier, les banques sont ouvertes mais dans une perspective de vendre des produits complémentaires avec notamment l’assurance emprunteur, il convient de rester prudent sur les termes de la négociation et de ne pas se tromper, c’est-à-dire se retrouver avec des conditions moins intéressantes ou plus restrictives.

Rachat de crédit immobilier : indicateurs au vert

Le rachat de prêt est tendance en cette année 2017, les emprunteurs ne s’y trompent pas et se lancent dans cette opération, avec notamment la possibilité de négocier les couvertures emprunteurs. La mise en concurrence est donc indispensable pour espérer obtenir un financement à la hauteur de ses espérances, à ce juste titre, votre nouveau partenaire LeMoisDuCredit.com vous propose les meilleures offres de rachat de crédit immobilier, de quoi vous assurer un taux réduit avec une assurance emprunteur sur mesure, sans surplus ni coût exorbitant.

Essayez dès maintenant le simulateur de rachat de prêt et obtenez en quelques clics une estimation, c’est gratuit.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut-être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Lorsqu’une opération de crédit entraîne la diminution du montant des mensualités, celle-ci peut entraîner un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total.