contrat

Assurance emprunteur : ce qu’il faut savoir avant de souscrire

L’assurance emprunteur a pour rôle de garantir à l’organisme de prêt de percevoir la totalité des échéances de remboursement du crédit dans le cas où le débiteur se retrouverait dans l’incapacité de solder l’emprunt (décès, maladie, chômage, etc.).

Bon à savoir :

L’assurance de prêt n’est pas obligatoire mais l’établissement de crédit peut l’exiger pour valider l’emprunt pour s’assurer que le prêt sera remboursé dans son entièreté par la compagnie d’assurance – quoi qu’il arrive à l’emprunteur.

Que couvre exactement une assurance de prêt ?

L’assurance de prêt permet à l’organisme de se prémunir du remboursement du crédit en cas de :

  • Décès de l’emprunteur : en cas de décès de l’assuré, la garantie décès permet le remboursement du capital restant dû du crédit à la place du défunt. Ainsi les proches du défunt sont exempts de toute obligation de remboursement et deviennent propriétaire du bien.
  • Invalidité de l’assuré : si après la souscription du prêt, l’assuré se trouve en situation d’invalidité et donc inapte à exercer une activité professionnelle, la garantie invalidité entre en jeu pour permettre à l’emprunteur de rembourser son crédit immobilier.
  • Perte d’emploi : malgré le niveau de vie dans lequel l’emprunteur a souscrit le crédit, les aléas de la vie font qu’il peut être licencié par son employeur. Dans ce cas, l’assurance de prêt prévoit le remboursement des échéances du crédit.

Attention, selon les contrats d’assurances, les conditions de ses garanties peuvent varier.

Les éléments à vérifier dans le contrat d’assurance de prêt

Le montant de la prime d’assurance de prêt varie en fonction de plusieurs critères mais notamment avec la franchise et les délais de carences.

Les franchises de l’assurance emprunteur

La franchise fixe la période pendant laquelle une ou plusieurs garanties emprunteurs ne jouent pas.

Exemple :

Paul est employé dans un commerce de chaussures et  a souscrit un crédit immobilier en 2008. Il a perdu son emploi à cause d’un licenciement économique. Grâce à son assurance de prêt, la garantie perte d’emploi va entrer en jeu et rembourser les échéances du crédit pendant sa période de chômage.

Mais attention, la franchise dans son contrat d’assurance de prêt est fixée à 90 jours, la compagnie d’assurance indemnisera alors l’établissement prêteur de Paul à partir du 91 jours.

Le délai de carence

Il s’agit du délai pendant lequel la garantie ne s’applique pas. Le délai de carence s’applique dès lors que le contrat d’assurance est signé et peut avoir une durée de 1 à 12 mois en fonction de la compagnie d’assurance. Le délai de carence débute à la souscription du contrat d’assurance emprunteur. Autrement dit, un sinistre qui a lieu pendant cette période ne sera pas indemnisé à l’assuré. La prise en charge des échéances commence alors à la fin de la période de carence. Vous l’aurez compris, il convient d’étudier son contrat d’assurance de prêt avant de s’engager. Sachez que si vous êtes déjà engagé, vous pourrez résilier à partir d’un an de contrat dès le 1er Janvier 2018 !




Posted in Assurance.