Banque en ligne

Les comptes bancaires en ligne offrent des coûts réduits comparés à des comptes bancaires classiques, une solution low cost pour ses finances. Lumière sur les comptes des banques en ligne.

Tarifs réduits pour la banque en ligne

Les frais sont nettement réduits pour les comptes bancaires sur internet, notamment car tous les coûts liés à leur gestion sont minimisés. Contrairement à un compte bancaire classique, il n’y a pas d’agence bancaire, de guichet et donc d’hôtesse ou hôte d’accueil. La suppression de ces frais annexes permet aux banques sur internet de proposer des offres à coût réduit, bien plus intéressants.

Avantages de la banque en ligne

Chez certaines enseignes sur internet, la carte bancaire internationale est gratuite à vie, pour d’autres, il existe quelques frais mais ils sont toujours moins élevés que pour des comptes bancaires classiques. Les opérations classiques comme la consultation des comptes, la réalisation de virements ou encore les prélèvements sont gratuites, ce qui peut aussi l’être sur des offres classiques mais avec des frais plus importants.

Les points négatifs de la banque en ligne

Certaines enseignes très réputées dans les services de banques en ligne imposent un montant minimum de revenus, à partir de 1500€. D’autres obligent les usagers à réaliser un dépôt mensuel minimum, de sorte à imposer une utilisation régulière du compte dématérialisé. Pour les personnes réfractaires aux services à distance, il faut avoir en tête qu’aucun déplacement en agence n’est possible puisque tout se passe par internet. Les conseillers sont joignables par téléphone ou e-mail, tous les jours de la semaine sauf le dimanche.

Banque en ligne

Pourquoi les Français choisissent la banque en ligne ?

De plus en plus de Français sautent le pas de la banque en ligne, non seulement les tarifs réduits attirent les tricolores mais aussi la perspective de pouvoir gérer ses comptes soi-même, ou de devenir son « propre banquier », comme le martèle à la télévision la marque BforBank. Il faut préciser que la banque sur internet n’est pas un service nouveau, c’est l’avènement de nombreuses innovations proposées par les banques. La création du smartphone puis des tablettes a suscité l’intérêt des usagers, on a vu naître les applications dans les différents systèmes d’exploitations, avec notamment iOS, Android ou encore Windows Phone. Ces nouvelles technologies ont rapidement créé de nouveaux besoins chez les consommateurs, et notamment la possibilité de gérer ses comptes depuis son canapé ou depuis son lit en plein milieu de la nuit.

Impossible aujourd’hui de passer au travers d’internet, que ce soit pour déclarer ses impôts, commander un produit ou désormais, consulter ses comptes bancaires. Les consommateurs sont de plus en plus attirés par des services dématérialisés et les comptes en banque en ligne répondent parfaitement à ce besoin. Les agences n’ont pas su faire face aux besoins « nomade » des usagers bancaires, notamment la difficulté de prendre RDV en dehors des horaires de travail, la nécessité de se rendre en agence pour réaliser un virement ou obtenir un chèque de banque, tous ces inconvénients ont conduits les Français à se tourner vers la banque sur internet. Conséquences, les agences bancaires doivent se restructurer intégralement, réorienter leur stratégie de développement sur l’Hexagone pour concentrer leurs services sur le web. De nombreuses agences fermeront leurs portes dans les prochaines années (à titre d’exemple, la BNP Paribas fermera 200 agences d’ici 2020), un délaissement directement lié au succès des offres bancaires en ligne.

Les chiffres de la banque en ligne

Selon une récente étude de la Fédération Bancaire Française (FBF), 68% des Français ont une bonne opinion de la banque en général mais des tendances intéressantes ressortent concernant la banque en ligne :

  • La fréquentation des agences bancaires est en diminution, 20% des Français fréquentent régulièrement les agences bancaires, ils étaient 52% en 2010. Le développement et la richesse des services digitalisés est la cause de ce délaissement. Pour 54% des Français, l’offre digitale des banques leur permet de se rendre moins souvent en agence.
  • Une utilisation plus importante des services digitalisés, 79% des Français interrogés affirment consulter régulièrement leur compte sur internet, 67% avouent effectuer un paiement en ligne, 63% confirment réaliser un virement en ligne et enfin 49% apprécient pouvoir souscrire des services via le web.
  • Les Français confiant dans la sécurité des banques sur internet, la sécurité est un critère majeur dans le choix d’une offre de banque en ligne par les tricolores. 21% d’entre eux seulement sont prêts à remettre leur identifiant bancaire à un établissement de paiement autre qu’une banque. 1 Français sur 2 accorde sa confiance à un réseau social ou à fournisseur d’accès à internet.
  • Le paiement sans contact rencontre un succès franc, 605 millions de paiements ont été réalisés en 2016, c’est 158% de plus qu’en 2015. Un montant total de 6,2 milliards d’euros est donc passé dans les terminaux de paiement sans saisir de code confidentiel. Aujourd’hui, 1 paiement sur 4 est fait sans contact pour les règlements de moins de 20 euros.

La Fintech et la banque

Le marché de la Fintech (nouvelles technologies financières) est en très forte hausse sur l’année 2016, le nombre d’acteurs est de plus en plus important. La collaboration des banques Françaises avec les Fintech est le cœur névralgique du fonctionnement de ces nouvelles technologies. Le financement des Fintech, tout comme l’accompagnement de ces services est essentiel pour leur développement. On note d’ailleurs des partenariats solides avec les banques, assurant leur pérennité et leur bon développement.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut-être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. Lorsqu’une opération de crédit entraîne la diminution du montant des mensualités, celle-ci peut entraîner un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total.

Retrouvez nous sur Twitter !
Paiement plusieurs fois Apple #credit #rachatcredit https://t.co/vBu1eAhzPf Il y a 2 mois 2 semaines
TRACFIN #credit #rachatcredit https://t.co/SROYAA8icS Il y a 4 mois 2 semaines
Prêt conso pour les postiers #credit #rachatcredit https://t.co/mJTb1rfB41 Il y a 5 mois 1 semaine